Marcoule la radioactivité reste très faible dans le four qui a explosé

first_imgMarcoule : la radioactivité reste très faible dans le four qui a exploséSelon Olivier Isnard, un expert de l’Institut de radioprotection et de sûreté nucléaire (IRSN), la radioactivité reste très, très faible au sein du four qui a explosé lundi matin sur le site nucléaire de Marcoule.”La radioactivité contenue dans le four est très, très faible, c’est sans aucune mesure avec ce qui est contenu dans un réacteur”, a souligné cet après-midi, Olivier Isnard, un porte-parole de l’Institut de radioprotection et de sûreté nucléaire (IRSN). Selon les mesures effectuées, le four qui a explosé ce matin sur le site nucléaire de Marcoule et qui contient quatre tonnes de métaux, présente en effet une radioactivité proche de 67.000 becquerels, soit moins de 17 becquerels par kilogramme.  À lire aussiLe pied d’éléphant, cette effrayante masse radioactive cachée dans les entrailles de Tchernobyl”C’est très peu, donc on ne s’attend pas à avoir un impact dans l’environnement”, a ajouté l’expert, en précisant qu’une équipe envoyée depuis Cadarache (Bouches-du-Rhône) doit faire lundi des prélèvements – herbe, terre, poussière sur les capots de voiture – qui seront analysés d’ici ce soir. Il précise : “comme on s’attend à avoir un très très bas niveau, voire même au niveau du bruit de fond, il faut faire des mesures fines ce qui prend un peu de temps”. Toutefois, les résultats devraient être connus dans la soirée. D’après les observations, le bâtiment dans lequel se trouve le four n’a subi aucun dommage et les balises qui y ont été mises en place n’ont détecté aucune augmentation de la radioactivité, a de même précisé Olivier Isnard. Le 12 septembre 2011 à 17:03 • Maxime Lambertlast_img

Add a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *